Loading...
Violences entre partenaires intimes : prévention, repérage, orientations.

Journées Francophones de Sexologie et Santé Sexuelle
JEUDI 26 MARS 2020 de 17h30 à 20h30 – Cité des Congrès de Nantes - SALLE Club Atlantique
Réf. ANDPC : N° 12932000007



Toutes les femmes, quel que soit leur statut socio-économique, leur âge, leur orientation sexuelle, leur état de santé, leur handicap peuvent être concernées par les violences d’un partenaire intime. Avec en moyenne en France, 219 000 femmes âgées de 18 à 75 ans victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, au cours d’une année, cette forme de violence est devenue une problématique prioritaire de sécurité et de santé publique (OMS, 1990).

Aussi, à côté de dispositifs légaux tels que la prise en compte des enfants témoins dans la sanction des auteurs (loi 4 aout 2018), les dispositifs de sécurité telles le 3919, plusieurs mesures sanitaires ont été prises pour permettre un repérage plus efficient de ces violences auprès du plus grand nombre ainsi que des réponses adaptées : l’intégration de la thématique dans les cursus de formation initiale des professionnels de santé (loi 2013), l’élaboration de recommandations à destination des soignants (HAS, 2019). En effet, puisque seulement 19 % de ces victimes déclarent avoir déposé une plainte auprès de l’autorité (gendarmerie ou commissariat de police) à la suite de ces violences, il existe un enjeu majeur à ce que le parcours sanitaire de ces victimes soit investi et incarné par des soignants formés.

Par son impact sur la prévalence des maladies chroniques (Thomas, 2015), les violences par le partenaire intime concernent potentiellement l’ensemble des spécialités de la médecine. Le médecin généraliste, par la nature de sa relation aux patients (relation thérapeutique qui s’inscrit dans la durée sur une thématique globale de santé), mais aussi le gynécologue et la sage-femme par son accès aux femmes à une période de vulnérabilité que représente la grossesse (40% des violences débutent à cette période) ont par ailleurs un rôle primordial à jouer dans la prévention et le repérage des violences. Enfin le sexologue, quelle que soit sa formation initiale, peut aussi être interpelé par certaines plaintes sexuelles (dyspareunies, vaginisme, notamment), expression possible d’un contexte de conjugopathie voire de violence à explorer.

Il s’agit d’autant d’entrées vers des expressions symptomatiques multiples de la violence par le partenaire intime qu’il s’agit de connaitre, mieux repérer, en s’appuyant et en respectant le cadre légal et déontologique de chacun, en particulier s’agissant du secret et du signalement. Enfin notons que si les femmes restent les premières victimes de violences conjugales, il faut rappeler que les hommes peuvent aussi être victimes de ces violences. De même, si les hommes sont les principaux auteurs de ces violences, certaines femmes peuvent aussi s’avérer violentes envers leur partenaire intime quel que soit son sexe. Il convient donc de mettre au travail nos représentations du couple et de la violence pour envisager chaque situation dans sa singularité et ne pas renforcer par nos points aveugles certains tabous.

OBJECTIFS DE LA FORMATION
Objectif général : améliorer la mise en pratique des recommandations concernant le repérage et la PEC des victimes de violences au sein du couple.

OBJECTIFS DE LA FMC
  1. Être capable d’interroger systématiquement la présence de violence au sein du couple.
  2. Connaître les signes d’alerte d’un risque de violence au sein du couple.
  3. Être capable de sensibiliser les patients à cette problématique et témoigner de son implication dans l’écoute et la prise en charge.
  4. Développer des attitudes adaptées en cas de révélation.
  5. Savoir donner des informations sur les violences au sein du couple, sur les aides associatives, judiciaires et sanitaires qui pourront l’aider à se protéger et à protéger ses enfants.
  6. Savoir quels sont les signes de gravité à rechercher.
  7. Savoir constituer un dossier médical exploitable et établir un certificat médical ou attestation professionnelle.
  8. Connaitre les mesures de protection en cas de situation jugée grave ou à risque élevé.
OBJECTIFS EVALUATION DES PRATIQUES
  1. En première séquence du programme, mesurer les écarts de pratique par rapport aux recommandations de repérage et PEC des femmes victimes de violences au sein du couple.
  2. En dernière séquence du programme, mesurer l’amélioration des pratiques des participants en termes de dépistage et PEC des femmes victimes de violences au sein du couple.


Experts
  • Me Aurélie Maquigneau (Psychologue-Sexologue)
  • Me Cécile Miele (Psychologue-Sexologue)

En pratique

Violences entre partenaires intimes : prévention, repérage, orientations.
Programme Intégré de 8h constitué de 2 phases : Analyse de pratique (1h en présentiel et 2h non présentielle) Formation Continue (2 h en présentiel et 3h non présentielles) : ouverture des inscriptions sur mondpc.fr.

Lieu

Journées Francophones de Sexologie et Santé Sexuelle
Cité des Congrès de Nantes
Salle Club Atlantique
5 Rue de Valmy,
44000 Nantes

Date / Heure / durée

26-03-2020 / 17h30-20h30
3h

Indemnisation ANDPC

Médecin libéral: 360€,
Sage-Femme: 302,80€,
IDE: 270,08€,
MKDE: 264€.

S'INSCRIRE

Point1
S'inscrire à "mondpc.fr"
Pour participer à un ou des programmes DPC et recevoir l'indemnisation dans le cadre du budget formation ANDPC annuel qui leur est alloué, les professionnels de santé libérauxs doivent s'inscrire sur le site "mondpc.fr".
Si ce n'est déjà fait, et que :
  • vous avez au moins 50% d'activité libérale : rendez-vous sur le site "mondpc.fr" en vous munissant de votre N° RPPS ou ADELI et d'un RIB. (Guide).
  • vous avez moins de 50% d'activité libérale : contactez l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) de votre établissement de santé.
NB: si vous rencontrez des difficultés, contactez- nous à dpc@aius.fr.

Point1
S'inscrire à une action DPC
Une fois votre inscription sur le site "mondpc.fr" réalisée, vous pouvez vous inscrire à un programme DPC :

  • en vous rendant sur "mondpc.fr" muni de votre identifiant (email) et du mot de passe qui vous a été donné par l'ANDPC. Pour en savoir plus veuillez suivre le lien ci-dessous.
  • NB: selon les directives de l'ANDPC du 10/12/2019, "plus aucune pré-inscription ne pourra être faite par un ODPC que ce soit à son initiative ou à la demande du professionnel ".
Pour les professionnels de santé à activité libérale inférieure à 50% contactez l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) de votre établissement de santé.

Mise à jour le 12/12/2019